01.11.2015 – à un mois de la COP21 se tenait à Genève le relais lémanique des 24 heures de méditation pour la Terre, en lien avec le rassemblement mondial qui a lieu dans plus de 50 pays.

01.11.2020 – 5 ans après, retour à Genève, pour se souvenir, pour continuer à unir action et méditation et ne pas oublier le lien subtil et essentiel qui les unit.


2015 – 2020 | 5 ANS APRÈS….

En 2015, alors que la Cop-21 s’apprêtait à se réunir à Paris pour une rencontre capitale, celle-là même qui vit naître les fameux Accords de Paris, Alain Michel s’est mis en tête de louer le Grand Rex à Paris pour y organiser un grand rassemblement, les 24 heures de méditation pour la Terre, dans le but notamment de sensibiliser les dirigeants qui allaient se réunir dans la capitale, au fait que la Terre, notre Terre-Mère n’avait pas qu’une simple valeur marchande. Joint à cet événement, il lance une invitation à tous les méditants du monde, quelle que soit leur croyance, à organiser chez eux un événement similaire ce jour-là, de quelques heures ou plus, et de le signaler sur une carte interactive.

C’est ainsi, alors que les MedMob commençaient déjà à poindre, qu’une mini-équipe de fonceurs prêts à peu dormir pendant quelques semaines, a lancé le mouvement à Genève. Les 24 heures de méditation pour la Terre – relais lémanique étaient nées : une marche silencieuse nous menant du Palais des Nations à la Fusterie ainsi qu’une vingtaine d’intervenants et d’artistes ont contribué à marquer ces 24 heures dans les mémoires des 1000 participants, venus qui pour une heure, qui pour la soirée, qui pour la nuit, qui pour la totale…. Que de souvenirs émus de ces moments de silence et de rencontres partagés.


24 heures de méditation en 2020
pour continuer à unir engagement et méditation,
pour ne pas oublier le lien essentiel qui les unit.


Pour marquer le 5ème anniversaire de ce moment mémorable que furent les 24 heures de méditation pour la Terre le 1-2 novembre 2015, une nouvelle journée est en préparation ; pour se souvenir, faire le bilan de nos 5 dernières années, de nos engagements, tenus ou négligés et…. pour battre le rappel… (et 5 ans après, que sont les Accords de Paris devenus ?)

Notre intention

  • Nous ré-unir et faire silence ensemble, le temps d’un weekend
  • Sensibiliser les militants écologistes à la question intérieure
  • Sensibiliser les méditants à la question écologique
  • Sensibiliser les décideurs à la question de l’équilibre entre faire et être
  • Proposer aux dirigeants d’aller chercher leur inspiration, à l’image de Gandhi, dans la conscience et le silence, loin des fourberies du mental, de l’avidité et des illusions.

Notre credo

  • Nous asseoir pour guérir
  • Nous asseoir pour agir
  • Faire silence pour écouter le bruit
  • Faire silence pour écouter le silence derrière le bruit
  • Faire silence pour accueillir le réel
  • Faire silence pour accueillir notre si vulnérable puissance

Bienvenue à chacun

  • Méditants chevronnés ou débutants timides
  • De quelque confession, obédience ou “agnosticisme” que ce soit
  • À tout moment du jour ou de la nuit, pour une heure, pour la nuit, pour les 24 heures

Le programme 

  • La journée du samedi débutera devant le Palais des Nations à Genève où nous aurons rendez-vous à 11h.
  • A 12h, démarrera une marche silencieuse d’environ une heure à travers la ville qui nous mènera au Temple de Plainpalais, lequel nous accueillera dès 13h env. pour la suite de notre méditation, cette fois-ci en assise silencieuse.
  • Au coeur du silence où nous serons invités, le temps sera marqué non pas par un gong ou un coup de baguette zen sur l’épaule, mais par des textes de sagesse, des respirations musicales et de brèves guidances en présence d’enseignants de diverses traditions, pour accompagner ceux pour qui un si long silence n’est pas encore aisé à soutenir.
    Les textes seront choisis parmi diverses traditions et courants philosophiques, en lien avec la question écologique ou pas, et pour certains d’entre eux, choisis et lus par des “voix” reconnues et reconnaissables.
    Le même “programme” seront ainsi assurés tout au long de la nuit de veillée méditation jusqu’à 12h le lendemain matin.
  • A l’issue des 24 heures, nos musiciens et chanteurs entonneront une jam méditative pour marquer la fin de ce temps d’assise silencieuse.
    Une soupe nous sera ensuite servie pour marquer la fin du jeûne et célébrer ensemble ce temps de partage rare avant de poursuivre la célébration par un concert et la diffusion d’un film emblématique sur la vie de Gandhi, avant de reprendre chacun la route de notre quotidien….

Au temple de Plainpalais

  • Des salles seront à disposition pour s’allonger, de jour comme de nuit, faire une sieste, se restaurer (pour ceux qui ne souhaitent pas jeûner).
  • Un vestiaire pour y déposer vos affaires (picnic, affaires de toilettes, tapis de sol pour la nuit, couvertures, etc.) ainsi qu’un coin pour les enfants est également envisagé (à confirmer)
  • De l’eau et des tisanes seront à disposition tout au long de la rencontre.
  • Des chaises seront également disponibles pour ceux qui le souhaitent, mais il est recommandé de venir avec votre propre coussin ou siège de méditation pour simplifier notre logistique.

L’équipe

Financement et participation

  • Les méditants, expérimentés ou non, peuvent rejoindre les 24 heures de méditation en tout temps, pour la durée de leur choix. Ils seront accueillis par des bénévoles qui leur indiqueront où s’installer et où déposer leurs affaires s’ils le souhaitent.
  • L’entrée est libre et sans inscription. Elle se fait sur le principe de la participation consciente, chaque participant contribuant en fonction de ce qu’il estime avoir reçu et dans la mesure de ses moyens personnels.
  • L’organisation d’un tel événement n’étant pas sans engendrer quelques frais impondérables (location, chauffage, autorisations, communication, impression, intervenants, célébration, cachets, etc.), une urne sera déposée à l’entrée afin de recueillir les dons dans l’anonymat et le respect de chacun.
  • Tout bénéfice éventuel sera reversé à une action servant la cause et les buts de cette journée, ou seront conservés pour l’organisation d’un nouvel événement similaire si nous décidons collectivement de renouveler l’expérience … en 2021…

Autres points importants

  • En amont de cette journée, seront proposées des MedMob ponctuelles dans les villes, afin de sensibiliser les passant.e.s.x et les médias à l’importance et à l’intérêt de faire silence régulièrement, au coeur de l’agitation de notre quotidien.
  • Ces MedMob se feront sous la forme de sit-in individuels ou en mini-collectifs, au pied d’un arbre en ville, sur les marches d’une église, sur les bancs d’un centre commercial ou d’un hall de gare, dans chaque ville, en tout lieu et tout au long de la journée. Outre le côté piqûre de rappel et inspiration, ceci nous permettra d’éviter les limitations imposées par la situation sanitaire encore peu claire et de contourner les limitations de rassemblement dans l’espace public de toute façon déjà en vigueur en temps “normal”.
  • Un groupe FB dédié sera créé sous peu pour organiser ces journées d’action, ainsi qu’une page FB, un site et des flyers consacrés à la communication autour des 24 heures de méditation 2020.
  • A noter également qu’aucun prosélytisme d’aucune sorte ne sera toléré dans le contexte de ces rencontres. Nous souhaitons cependant vivement collaborer avec d’autres groupements, qu’ils soient religieux, interreligieux, philosophiques ou militants, mais dans le strict respect de la laïcité et des croyances de chacun. Aucune publicité ou tract promotionnel d’aucune sorte ne sera toléré. Il ne s’agit ici ni de convertir ni de convaincre, mais d’inspirer et d’inviter à l’intériorité dans un “monde” engagé dans une course folle dont il ne semble pas avoir encore pris conscience de ses véritables limites.